Valeur travail

You are currently browsing the archive for the Valeur travail category.

Deux ministres champions d’arts martiaux, Chantal Jouanno et David Douillet.
On dirait un casting pour une très mauvaise série Z qui mélangerait Shrek, Kill Bill et Little Caesar.

Mais comme toujours, la meilleure explication est aussi la plus simple : ayant explosé son budget de gardes du corps, notre président embauche des gros balaizes comme ministres d’un peu tout et n’importe quoi.

On se disait qu’en leur donnant un boulot et surtout un salaire, on allait aider les gens de l’UMP à s’en sortir… Mais tu parles, l’argent de l’état, ils le veulent bien, mais le boulot, ils le sabotent : pays ruiné financièrement et moralement, coups payés aux copains (135 000 euros à l’agence « nomen » pour inventer le mot « pôle emploi », et 350 000 de plus pour créer un logo vaguement inspiré par celui de la Française des jeux et de Pepsi, par exemple), etc.

Pendant ce temps, le Figaro Magazine, fer de lance de la droite décomplexée sous acides, trouve que les pauvres ne seront jamais assez pauvres et aimerait qu’ils regardent la télé assis par terre et pas sur un canapé

Je crois qu’il est légalement interdit d’appeler à brûler le château, alors contentons-nous de conseiller aux électeurs de penser à éviter le bulletin UMP aux prochaines présidentielles, et même, jusqu’à l’Armageddon.

Ayant cru entendre une employée de la boutique Kookai se moquer d’elle, Nadine Morano a fait un scandale et a obtenu le licenciement de la jeune femme.

Même si elle se défend d’avoir réclamé personnellement ce licenciement pour faute grave, la « ministre (si si) chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle auprès du ministre du travail (si si) » ne semble pas avoir fait quoi que ce soit pour apaiser les choses.

nb : veuillez éviter de publier ici des commentaires insultants vis à vis des concombres ou des appels au boycott de concombres. En effet, l’un et l’autre tombent sous le coup de la loi. De plus, je n’ai pas envie de me faire virer de chez Kookai.

Quand on énumère les qualités de Christine Lagarde, candidate à la direction du FMI, on note surtout qu’elle sait parler anglais. Pour les élites françaises, c’est énorme même si hors de France, on considère ça comme un minimum.
De son côté, Françoise de Panafieu restera célèbre dans l’histoire pour avoir fait licencier un de ses administrés qui lui donnait son avis sur la loi Hadopi, en transmettant l’e-mail reçu à l’employeur, la chaîne sarkozyste TF1.
Bref, que faire de ces deux planches vermoulues de l’UMP ?

Proposition : pourquoi pas un remake du film « Le village des damnés » ?

Ça y est, la France a replongé, elle est allée décider à leur place qui devait gouverner les habitants de Côte d’Ivoire… Personne n’a trop râlé car le non-renouvellement de Laurent Gbagbo dans ses fonctions semblait souhaitable.

Mais bon, et le discours de Dakar qui, derrière l’insulte disait aussi aux africains « on vous a déjà assez emmerdés comme ça, on va vous laisser peinards » ?
Comment peut-on faire des promesses d’alcoolique alors qu’on n’est pas buveur soi-même ?

Une lettre que tous les écoliers devront lire un jour ?
N’oublions jamais !

« Lorsqu’ils sont venus chercher Ben Ali, je n’ai pas réagi
je n’étais pas Ben Ali

Lorsqu’ils sont venus déloger Gbagbo, je n’ai pas protesté, j’ai applaudi
je n’étais pas Gbagbo

Lorsqu’ils sont venus chercher Kadhafi, je les ai aidés
je n’étais pas Kadhafi

Lorsqu’ils s’en sont pris à Bachar El Assad, je n’ai rien dit
je ne me rappelais plus qui c’était exactement

Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester »

(mai 2012)

Mais ça peut bien se terminer.

On croyait que Kadhafi avait manipulé Sarkozy en obtenant un programme de nucléaire civil clés en mains par Areva et des Rafale pour tirer sur son peuple, mais pas du tout ! En fait c’était Sarkozy qui manipulait Kadhafi.

Passer des mois à négocier des contrats sans que ça aboutisse, ce n’est pas rare. Espérons qu’il s’est fait rembourser les déplacements et les tickets restaurant.

C’est vrai que ça devient lourd toutes ces allusions au complexe de la hauteur du locataire de l’Élysée…

…Mais comment s’empêcher ?
Si vous n’en voulez plus, une solution : arrêtez de voter pour lui.

« Older entries § Newer entries »