La verroterie

verroterie

Aujourd’hui encore, les esclavagistes achètent les chefs tribaux avec un peu de verroterie.

barbarie_apero

galactus

pas_de_couteau

Sacré René !

rene

telephonetrain

La communication est un métier sérieux qui réclame un grand professionnalisme.

Jo-Wilfried Tsonga qui mange un Kinder Bueno

On ne l’imagine pas en voyant le résultat, mais le tournage de cette publicité a pris six jours.

Le film Argo, par Ben Affleck, raconte l’histoire d’un agent de la CIA qui se fait passer pour le producteur d’un film de science-fiction tourné en Iran afin d’exfiltrer des ressortissants canadiens et américains d’une ambassade, faisant passer ces gens pour l’équipe de son film.

argo_1

 

Ulcérés par ce film, les autorités iraniennes ont annoncé qu’elles feraient un film qui racontera leur version des faits, où l’on apprendra que les américains sont fourbes et sans respect. On y verra de faibles femmes (faibles mais dignes) mourir en martyr pour la Révolution.

argo_2

On peut imaginer la suite : une comédie pince-sans-rire qui raconte comment l’acteur principal du film iranien, qui joue le rôle de Ben Affleck qui jouait le rôle d’un agent de la CIA qui s’est fait passer pour un producteur de cinéma profite du fait qu’une partie de l’action est tournée en Norvège pour demander l’asile politique au pays des trolls et des nissen. Caché dans une ferme, il lui arrive tout un tas de trucs drôles car il ne comprend rien au mode de vie des norvégiens et réciproquement.

 

argo_3

Enfin, épuisé d’avoir à essayer des pull-overs tout l’été et révolté par le petit nombre de chaînes de télévision et le fait qu’il ne se passe jamais rien, il décide de se rendre à l’Ambassade d’Iran et termine sa vie en prison.

debout

Rien n’arrête la compagnie Disney, qui après son Space Opera distrayant et familial John Carter s’empare de l’univers de Star Wars, pour le plus grand bonheur des grands et des petits.

L’humour ne sera pas oublié puisque la nouvelle trilogie sera focalisée sur un personnage fantaisiste révélé par La Menace Fantôme, Jar-Jar Binks, auquel s’associe un tout nouveau personnage, son insupportable (mais si drôle) perroquet brésilien Mendoza, qui répète tout ce que dit son sémillant ami, et… en chansons, s’il vous plait !
(Michel Onfray, pour Télé Z)

« Older entries