Le processus démocratique en marche, mais ailleurs

On connaît la puissance des réseaux sociaux dans le « printemps arabe » (bientôt « printemps méditéranéen » puisque les espagnols et les grecs s’y mettent). En toute logique, l’oppression vise ces médias…

Ça paraît gros, hein !
Pourtant c’est vrai. Dire « suivez l’actualité de notre émission sur notre fil Twitter » est assimilé à une forme clandestine de publicité.

Il est dit que « la demande émane d’une chaîne dont on ne connaît pas le nom », mais il est probable qu’il s’agisse en fait d’une chaîne dont on connaît parfaitement le nom, sans pour autant nous le communiquer. Peut-être en saura-t-on plus sur Twitter.