L’utile et l’agréable

Cela ne coûterait presque rien de tenter l’expérience, alors pourquoi ne pas essayer de jeter Kadhafi dans la piscine de refroidissement du réacteur numéro 3 (ou un autre) de la centrale de Fukushima ? Il est tout à fait possible que ça règle deux problèmes majeurs d’un seul coup, on ne le saura pas sans essayer.

Le combustible vendu par Areva aux Japonais pour cette centrale est le MOX. Le composant majeur de l’organisme de Kadhafi, à qui Areva voulait vendre une centrale, est le BOTOX. C’est quasiment pareil.